Accueil Économie Comment le service civique permet de créer du lien avec les seniors

Comment le service civique permet de créer du lien avec les seniors

GENERATIONS En 2021, un nouveau dispositif solidaire a vu le jour en faveur des personnes âgées isolées : le service civique solidarité seniors

Avec le vieillissement de la population se pose souvent le problème des conditions de vie des aînés. Parfois isolés, en difficulté, ils ne savent pas nécessairement vers qui se tourner pour améliorer leur quotidien. C’est pourquoi le gouvernement et des partenaires spécialisés dans le bien vieillir ont décidé d’étendre les missions du service civique classique au profit du secteur du grand âge. On parle désormais de service civique solidarité seniors.

Le dispositif original, fondé par l’association Unis-Cité en 2010, a formé quelque 500.000 jeunes. Le volontaire intéressé doit être âgé de 16 à 25 ans (30 s’il se trouve en situation de handicap) et s’engager pour une durée de 6 à 8 mois dans une mission associative qui est indemnisée à hauteur de 580 euros. Et c’est justement grâce au succès de ce programme que les autorités ont eu l’idée d’une nouvelle déclinaison reposant sur les mêmes modalités mais bénéficiant aux personnes âgées isolées.

Renforcer les liens intergénérationnels

Les missions du service civique solidarité (également appelé SC2S) sont variées : le jeune aura pour objectif de maintenir le lien social avec le senior, par exemple en allant promener ensemble, en partageant un repas ou une activité ; l’essentiel étant de communiquer et de créer une relation au-delà des générations.

La personne a des problèmes pour vous déplacer ? Le volontaire se chargera des courses, du ménage ou encore d’effectuer des petits travaux dans la maison. Si besoin, le jeune engagé fera aussi office d’intermédiaire dans les relations avec une quelconque administration, une aide à domicile ou encore un établissement d’accueil ou de soutien. Enfin, celui qui s’engage en service civique pourra participer à des animations collectives, au sein notamment d’un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Faire se côtoyer de manière régulière deux individus de deux générations différentes crée forcément une relation particulière et permet de lutter contre l’individualisme.

Un dispositif qui a le cœur sur la main

Alors que le service civique solidarité seniors a été mis en place début 2021, les retombées positives sont là. « Ce que font ces jeunes, ça vaut tout l’or du monde. Quand ils viennent, on papote, on sort, on fait de l’informatique… Quand ils ont 5 minutes de retard, je commence à tourner en rond », déclare ainsi Michel, 71 ans, sur le site officiel du programme Sc-solidariteseniors.fr. Environ 900.000 personnes âgées souffrent de solitude en France, et 300.000 sont en situation de « mort sociale ». Et la crise du Covid-19 n’a rien arrangé : « Les jeunes veulent aider les plus âgés, ils ont fait preuve d’engagement », explique Marie Trellu-Kane, présidente et fondatrice d’Unis-Cité.

Le gouvernement et les différents partenaires ne comptent pas en rester là. Pour 2021, l’objectif était de former 2.000 jeunes engagés grâce à une formation pour aider 45.000 seniors. Plus encore, 300.000 personnes âgées doivent pouvoir compter sur le soutien de quelque 10.000 volontaires d’ici à 2024.

Comment bénéficier du dispositif ?

Ce nouveau service civique est destiné aux personnes de plus de 60 ans se sentant seules. Pour pouvoir en bénéficier, aucune condition de ressources n’est imposée, puisque l’objectif est de prévenir de l’isolement. Vous pouvez contacter les organisateurs de ce programme sur le site officiel Sc-solidariteseniors.fr, à la rubrique « Contact » ou vous adresser au responsable d’antenne d’Unis-Cité de votre région.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here