Accueil Économie Covid-19 : Baisses de prix pour les tests de dépistage en pharmacie

Covid-19 : Baisses de prix pour les tests de dépistage en pharmacie

PANDEMIE Après un mois de janvier record, avec près de 46 millions de tests Covid-19, dont plus de 31 millions d’antigéniques, le tarif du dépistage en officine est revu en baisse de 20%

Les prix des tests antigéniques et autotests de dépistage du Covid-19 dispensés en pharmacie ont été sensiblement réduits ce mardi, compte tenu de l’explosion de la demande en début d’année, qui fait s’envoler la facture pour la Sécu et les ménages.
Le prix payé par l’Assurance maladie pour « le prélèvement et l’analyse » passe ainsi de 19 à 15 euros, auxquels s’ajoute toujours le forfait de 5 euros pour l’enregistrement du résultat dans le fichier informatique Sidep.

Limiter les coûts pour la Sécu

La « forte augmentation du nombre de tests antigéniques » liée à « l’évolution de la situation épidémique » justifiait « d’ajuster les paramètres de valorisation », selon l’arrêté paru samedi au Journal officiel. Le gouvernement cherche aussi à limiter le coût pour la Sécu, alors que la facture est déjà estimée à 1,6 milliard d’euros pour janvier, soit quasiment la provision inscrite au budget pour toute l’année 2022.
La baisse de prix concerne également les autotests, qui ne peuvent plus être vendus en grande surface. Le rétablissement du monopole officinal s’accompagne d’une diminution de 20 % à 35 % du tarif unitaire, de 5,20 à 4,10 euros pour les enfants et 3,35 euros pour les adultes.
Les tarifs des grossistes sont alignés dix centimes en dessous, réduisant les marges des pharmaciens à la portion congrue. Un choix là encore justifié par « l’évolution des prix de vente des autotests (…) et de leurs volumes de vente », selon le même arrêté.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here