Accueil Économie Création d’entreprise : Le gouvernement lance un nouveau site pour faciliter les...

Création d’entreprise : Le gouvernement lance un nouveau site pour faciliter les démarches des entrepreneurs

Le gouvernement entend simplifier les démarches des entrepreneurs. Dans ce but, l’exécutif a lancé ce lundi un nouveau portail Internet, a annoncé le ministre chargé des PME Jean-Baptiste Lemoyne.

Entreprendre.service-public.fr s’inscrit dans le volet simplification des mesures prises par le gouvernement pour faciliter la création d’entreprises. L’autre volet, notamment pris en compte dans le projet de loi sur le statut unique des indépendants, vise à une meilleure protection des entrepreneurs, a expliqué Jean-Baptiste Lemoyne au cours d’une conférence de presse.

D’une vingtaine de sites à un

« Il y avait beaucoup d’informations disponibles mais de façon foisonnante et dispersée » dans une vingtaine de sites, a expliqué le ministre pour lequel « il manquait un site de référence pour améliorer le parcours de l’entrepreneur ».

« Je crée, je reprends, je gère, je développe, je clos, je transmets », sont les principales rubriques du site qui pour beaucoup renvoient vers des sites déjà existants de l’administration. Au-delà des renseignements qu’il permet d’obtenir directement en ligne, entreprendre.service-public.fr permet aussi de prendre rendez-vous avec des conseillers appartenant à « une quarantaine de services de l’Etat ou para-étatiques », a détaillé le ministre.

Deux autres sites

Le site sera complété par un autre, formalites.entreprises.gouv.fr, « qui est ouvert en test depuis le 1er janvier 2022 et qui à partir du 1er janvier 2023 centralisera l’ensemble des formalités administratives pour immatriculer, modifier ou cesser son activité », a encore indiqué le ministre.

Viendra aussi s’ajouter portailpro.gouv.fr, « que porte [le ministre des Comptes publics] Olivier Dussopt et qui visera à ce que l’ensemble des déclarations des paiements, impôts, Urssaf, douanes soient réunies en un même endroit », toujours selon Jean-Baptiste Lemoyne.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here