Accueil Finance et Marchés La Cour des comptes pointe la «très généreuse» politique de distribution des...

La Cour des comptes pointe la «très généreuse» politique de distribution des places à l’Opéra-Comique

Dans un rapport sur la gestion économique de l’institution parisienne dirigée par Olivier Mantei, les magistrats s’inquiètent, selon La Lettre A, de dérives financières.

La Cour des comptes à l’affiche de la salle Favart. Dans un rapport que La Lettre A annonce comme bientôt rendu public, les magistrats se sont penchés sur la gestion économique de l’Opéra-Comique entre 2005 et 2018. Selon eux, la salle lyrique, dirigée depuis 2015 par Olivier Mantei, souffre de multiples dérives financières, des frais du personnel en hausse de 50% à effectif constant à un problème de fidélisation du public, que les travaux engagés ces dernières années n’ont pas facilité. La Cour des comptes s’est également intéressée à la distribution « très généreuse » des invitations.

Le rapport souligne ainsi qu’en 2018, par exemple, 5351 places avaient été offertes par la direction, soit l’équivalent de 7,8% des sièges disponibles pour l’ensemble des représentations. Ces places étant pour l’essentiel situées dans les meilleures catégories, donc les plus chères, elles représentent, selon les magistrats, un manque à gagner de 28% sur les recettes des spectacles.

L’Opéra-Comique jure que cette «surdistribution» était passagère et l’explique le besoin de communiquer après la réouverture du théâtre, fermé en 2015 pour grands travaux. «En 2017, après deux années de fermeture, il fallait redonner de la visibilité à l’Opéra-Comique, à Paris, en France et même au-delà des frontières », explique-t-on salle Favart. Des places sont donc consacrées à « la presse, des coproducteurs français et étrangers potentiels et des mécènes », précise un représentant. « Nous voulions regagner un public ainsi que de nouveaux partenaires, et assurer le redémarrage et le développement rapide des ressources propres de l’établissement. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here