Accueil Économie Maison : Comment hydrofuger sa toiture pour faire face aux intempéries ?

Maison : Comment hydrofuger sa toiture pour faire face aux intempéries ?

LOGEMENT Afin d’éviter les fuites et les infiltrations d’eau pouvant occasionner de lourds dégâts, il est nécessaire d’entretenir correctement sa toiture

Avec le retour des beaux jours et des températures plus clémentes, on se réapproprie les espaces extérieurs et on en profite pour y effectuer des travaux. Parmi les tâches incontournables, hydrofuger son toit permet d’assurer son étanchéité face aux intempéries, et ainsi d’accroître sa longévité en vous évitant une coûteuse rénovation.

Une opération que vous pouvez parfaitement réaliser vous-même, à condition de suivre quelques conseils et de vous équiper du matériel adéquat.

À chacun son produit hydrofuge

Il existe deux principaux types de traitements hydrofuges, dont le choix va dépendre de vos besoins et de votre budget. L’hydrofuge filmogène forme une sorte de pellicule solide sur vos tuiles afin de réduire leur porosité et ainsi de bloquer l’humidité. Très efficace et bon marché, il a toutefois l’inconvénient de contenir des solvants et de ne pas laisser respirer la toiture. Plus onéreux, l’hydrofuge à effet perlant est aussi plus respectueux de l’environnement car biodégradable. À base d’eau, cet imperméabilisant permet de faire glisser la pluie, tout en laissant respirer le revêtement.

Ces deux sortes d’hydrofuges se déclinent par ailleurs en version colorée, afin de raviver la teinte et l’éclat de vos tuiles ou de vos ardoises et de rendre par là même à votre toiture sa beauté originelle. Attention : dans tous les cas, veillez à choisir un produit compatible avec le matériau dont est fait votre toit (tuiles en terre cuite, ardoises ou encore béton).

Hydrofuger sa toiture, mode d’emploi

Avant même d’appliquer un traitement hydrofuge, assurez-vous que vos tuiles soient en bon état (absence de fissures), à leur place, nettoyées et débarrassées de toutes traces de mousses, lichens, feuilles mortes et autres débris. De préférence, procédez au printemps ou à l’automne, si possible à une période où aucune pluie n’est prévue, afin de laisser au produit le temps de sécher et de bien s’imprégner.

Ceci étant fait, munissez-vous d’une quantité suffisante de produit pour couvrir l’intégralité de la surface de votre toit (deux couches sont nécessaires), d’un pulvérisateur, d’une échelle et des équipements de sécurité adéquats. Remplissez votre pulvérisateur d’hydrofuge et pulvérisez sur l’ensemble des tuiles, sans occulter le moindre recoin. Laissez sécher 24 heures, appliquez une seconde couche, puis laissez lécher à nouveau 24 heures. Pour vérifier que le traitement a bien fonctionné, procédez ensuite à un test en arrosant les tuiles : l’eau doit ruisseler et glisser sans mouiller le revêtement. L’hydrofugation doit être renouvelée tous les cinq ans.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here